Adresse
/
Téléphone
FOOTEUSES À TOUT ÂGE
Pour celles qui en ont rien à Foot' de l'âge
Adresse
/
Téléphone
FOOTEUSES À TOUT ÂGE
FOOTEUSES À TOUT ÂGE
Adresse
/
Téléphone

campagne d'adhésion
2020/2021
 

Quels bénéfices retirer du sport après 50 ans ? Olga, mamie foot, vous dit tout !

A plus de 50 ans, Olga a décidé de chausser les crampons. Cette grand-mère de 3 petits-enfants, a rejoint la première équipe des “Mamies Foot” de France.
Celles-ci ont fait un véritable buzz médiatique, lors de leur premier match, en 2019. Si vous avez vu les reportages, Olga est la joviale gardienne de but. Avant, cette expérience, elle ne pratiquait que la marche.
Aujourd’hui, elle continue les entraînements qui lui permettent de découvrir les nombreux bénéfices liés à la pratique d’un sport après 50 ans.
Convaincue par cette expérience, elle s’implique dans une association, dans sa région, afin de rendre la pratique du sport plus accessible à toutes les femmes.
En cette semaine des droits de la femme, j’ai décidé de vous parler des
“Mamies Foot” car cette pratique relève même des bénéfices insoupçonnés !
Du foot pour les grands-mères ?
Pourquoi pas !
 
Et pourtant, Olga n’était pas attirée par ce sport : “Si le régisseur de mon milieu de vie, les Sénioriales, ne me l’avait pas demandé, il ne me serait jamais, venu à l’idée, de taper le ballon ! Je n’étais pas trop foot, j’aime bien le rugby ! Mais moi, la grande timide, m’inscrire dans un sport collectif, ce n’était pas gagné d’avance. Le jour de la réunion, il nous a expliquées qu’un nouveau projet se lançait : monter une équipe féminine de foot réservée aux “Mamies”. Allez savoir pourquoi, dans la résidence, nous sommes deux à avoir levé la main ! Quand on m’a demandé mon niveau, j’ai répondu CAP couture, à vous dire comment j’avais pris cela à la rigolade. C’est après que nous avons compris que nous allions jouer un match contre une équipe de grands-mères sud-africaines, qui étaient beaucoup plus entraînées que nous !”
Un projet qui prend ses racines à Limpopo.
 
Car en effet, en Afrique du Sud, le foot pratiqué par les grands-mères, c’est courant ! J’ai découvert cette réalité, grâce à Julia Mourri et Clément Boxelbeld. Dans leur livre Oldyssey,les auteurs présentent le “Soccer Grannies”. Ce tournoi de foot féminin a pris une ampleur considérable depuis 2006. Il existe même, actuellement, une fédération qui regroupe plus de 60 équipes de femmes âgées entre 60 et 90 ans.
C’est unegrand-mère qui est à l’origine de ce projet : “Mama Beka”. Il y a quelques années, celle-ci est touchée par un cancer. Durant sa revalidation, elle observe des jeunes jouer au football. Inspirée par leur énergie, elle invite d’autres femmes qui l’entourent à en faire de même ! Très vite, elle mesure les effets positifs de la pratique de ce sport sur la santé physique et mentale de ses coéquipières. Les entraînements et les équipes se multiplient, un championnat est organisé.
Et dans cette région rurale d’Afrique du Sud, ces séances de foot représentent un réel exutoire pour les femmes.
En France, aussi, ce sport apporte de nombreux bénéfices aux plus de 50 ans
 
Car après la rencontre avec les grands-mères sud-africaines, plusieurs joueuses ont décidé de continuer à pratiquer ce sport. Suite à ce projet, Olga et d’autres joueuses s’impliquent dans la fédération “Footeuse à tout âge”.
“Nous voulons, avec le sport, casser le train-train quotidien. Permettre aux femmes de trouver un lieu où elles peuvent pratiquer dans la bonne humeur. Dans, ma région, nous avons une coach qui nous accompagne pour les entraînements, et qui nous élabore un programme de préparation physique. Une plus jeune, mais qui a tout compris à la richesse de l’intergénération. Pour ma part, depuis que je pratique, ma respiration s’est beaucoup améliorée. J’ai perdu beaucoup de poids et je me sens très bien après les entrainements. Puis, ce qui a beaucoup changé, c’est la confiance que j’ai pris en moi. Cette aventure m’a réellement permis de me découvrir. Elle m’a apporté beaucoup de positivité et de confiance. Je n’osais pas parler, je n’osais pas prendre le train seule…aujourd’hui, je vous parle, je regarde nos interviews et je me déplace seule en France pour les tournois ! Je suis tellement heureuse de vivre cela ! Et franchement, je remercie les organisateurs !”
Une expérience sportive pour plus d’énergie qui se partage !
 
Olga me glisse que même sa petite-fille était étonnée de ce nouveau hobby. Un jour, elle lui a même lancé : “Mais Mamie, tu joues au foot comme tonton ? Oui ! Mais pas à son niveau ? Est-ce que tu reçois quand même des médailles ?” Et bien, oui Olga peut même lui montrer, mais cela ne s’arrête pas là. Cette grand-mère m’informe qu’elle a commencé à écrire un livret pour ses petits-enfants : “Je veux qu’ils puissent dire, un jour, moi j’ai une mamie qui a joué au foot, et avoir un support de cette expérience. Je veux leur transmettre toute cette positivité, un peu comme moi je la reçois de ma maman”.
Et si la gardienne de but avait parlé de ce projet à ses enfants, elle a voulu laisser la surprise à sa maman. Après quelques conseils de son fils, qui lui aussi a joué au foot, le temps de la compétition est venu.
“Es-tu devenue folle ?”
 
“Ma maman a 87 ans, elle est très active et a un agenda super chargé. Quand on veut être certaine de l’atteindre, il faut l’appeler à 13h00 ou à 20h00, elle regarde le journal télévisé. Je ne lui avais rien dit, je savais qu’un reportage nous serait consacré. Quand elle m’a reconnue à la télévision, elle m’a immédiatement téléphoné : Olga, tu joues au foot ??? Je te vois à la télé ! Mais tu es devenue folle ! Mais très vite, elle m’a encouragée à continuer quand elle a vu le bien que cela me faisait. Toute la famille est derrière moi et me soutient. Plus je rentre dans l’âge, plus je me rends compte que c’est ma maman qui me donne cette énergie, ce punch. Et si elle avait pu, je pense qu’elle aussi aurait joué. Et moi aussi, je veux un jour donner cette énergie aux petits et leur proposer d’aller taper la balle !
Ce sera joli !”
Des effets insoupçonnés
 
Et chez les hommes Olga fait même, à présent des jaloux ! Dernièrement, les “Mamies foot” ont été invitées à animer la mi-temps du match de Ligue 1 dans le stade de Saint-Etienne” : “On est rentrées, on a tiré une série de tirs aux buts, et on a mis le feu dans les gradins. Mon beau-frère en est jaloux : j’ai pu fouler la pelouse du chaudron !”
Mais aussi, dans les reportages qui leur sont consacrés, vous pouvez découvrir, également, que les “Mamies foot” bousculent les préjugés de toute une série de machos. Certaines expliquent, très bien, qu’il était même, à une époque inconcevable, de venir dans les gradins. C’est vous dire, le chemin parcouru.
Décidément, la pratique du sport après 50 ans, comporte même des bénéfices insoupçonnés !
Je remercie les “Mamies Foot”, et Olga de même bousculer les stéréotypes liés à l’âge ! Les grands-mères de 2021 sont résolument surprenantes !
Et vous, enfilez-vous les crampons ou une autre tenue sportive ? Quels bienfaits cela vous apporte ? Ou, peut-être cet article vous donne t’il l’envie de commencer ?
Coralie
March 14, 2021